Vendredi 16 juillet 5 16 /07 /Juil 22:48

 

Si cela n'a pas encore été le cas mais que vous avez un chien, attendez-vous à ce que cela vous arrive un jour : votre chien refusant de toucher à la bonne gamelle que vous venez de lui servir.

Faut-il s'inquiéter ? Si cela persiste et qu'un affaiblissement général du chien apparaît en même temps, un coup de fil au vétérinaire n'est peut-être pas de trop. Par contre, il peut y avoir un tas d'autres explications à ce comportement, qui n'ont elles rien d'inquiétant. En voici quelques unes (peut-être pas les principales qui sait ?)

 

Le chien barbouillé ou mal réveillé. Chez nous c'est un classique : quand Madame se lève, point de repas assez appétissant. Du coup, nous avons pris l'habitude de la nourrir après sa balade du matin, juste avant que l'on parte. Et là, plus de chien difficile à la maison !

 

Mais que faire quand il faut que le chien mange maintenant, car une heure plus tard, c'est footing ou grosse excitation de prévu ? Et bien là, il y a une solution magique : la cuillère d'huile d'olive sur les croquettes. Une petite odeur pas désagréable qui saura parler à l'estomac de votre chien. En plus, ça rend le poil brillant ;-)

 

SDC12476.JPG

Avant de manger, le chien est très réceptif. C'est donc un excellent moment pour lui faire apprendre ou "réviser" certains ordres. Dans le cas de Temüjin, nous lui demandons systématiquement de faire la dernière chose apprise, de se coucher, et d'attendre d'y être autorisée pour se relever et aller manger.


Cependant, il existe une autre sorte de refus de repas. On vous l'a sans doute répété ; un chien, ça mange après ses maîtres. Pourquoi ? Parce que celui qui a le « pouvoir du repas », c'est celui qui commande (pour faire simple). Et donc, en acceptant de donner à manger à votre chien, vous lui signifiez que vous avez le pouvoir ! Yeees ! You have got the power !

 

Oui, mais voilà, Monsieur Toutou, parfois, il a même pas peur, et il en à marre d'être traité comme un chien ! Alors ? Alors c'est le putch ! En langage chien, ça donne un truc du genre : « de toutes façons, je peux me trouve à manger tout seul ! Même pas besoin de toi ! Je m'émancipe ! Je suis un chien libéré ! » C'est la révolution ! Que faire ? Eh bien, ignorer la révolte en mode : « écoute, tu vis ta vie, si tu veux on parle, mais là, j'ai une partie de solitaire urgente à finir sur l'ordi ! ». Vous pouvez aussi essayer d'amadouer l'animal avec une cuillère d'huile d'olive (voir plus haut), mais dans tous les cas, si au bout d'une demi-heure le chien boude toujours, vous lui reprenez simplement sa gamelle pour ne la lui rendre qu'à l'heure du prochain repas (à éviter toutefois avec les chiots). Vous verrez, ça lui fait les pates !

 

TT nous l'a déjà fait 2 ou 3 fois. En général, c'était accompagné de toute une série de mini-révoltes qui semblaient dire : « Hey, et pourquoi ce serait pas à moi de commander ? ». Aaaah ! Chère et tendre adolescente canine ! Mais elle n'a jamais loupé plus d'un repas par cycle de rébellion. Bah oui, être révolutionnaire, ça creuse !

Par tete - Publié dans : Nourriture
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Partager

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés